Conseil national de sécurité du 3 juin 2020

Conseil national de sécurité du 3 juin 2020

Le Conseil national de sécurité (CNS) a annoncé ce 3 juin pour le secteur sportif que :
Dès le 8 juin,

• La reprise des activités sportives est permise partout, tant en outdoor qu’en indoor, mais ces activités doivent être encadrées et ne peuvent compter plus de 20 personnes, comme c’était déjà le cas pour les entraînements ;

• Les compétitions sportives peuvent également reprendre (sport amateur et professionnel) ;

• Les sports avec contacts physiques rapprochés (boxe, judo, basket, volley…) peuvent reprendre, mais avec distanciation physique ;

• Les salles de fitness peuvent rouvrir dans le respect d’un protocole.
Dès le 1er juillet,

• Les activités sportives en groupe de 50 personnes (dont les stages) seront permises dans le respect de protocoles et des distances de sécurité.

• Le public sera à nouveau autorisé lors des compétitions, mais il devra être assis
Par ailleurs, les piscines et espaces wellness restent fermés ainsi que les vestiaires et les douches.
De nombreuses précisions seront nécessaires et les autorités devraient les fournir via notamment des protocoles. Nous ne manquerons pas de vous les communiquer dès que possible.
Nous avons également été attentifs aux mesures relatives à l’HoReCa pour les cafétérias, buvettes, etc. de nos centres et clubs sportifs.
Le CNS a annoncé une possibilité de réouverture à partir du 8 juin, mais ici aussi sur base d’un protocole reprenant la distanciation physique (1,5 m), pas plus de 10 personnes à la même table, service à table uniquement, les serveurs doivent porter un masque et fermeture à 1 h du matin maximum.
Le télétravail reste recommandé partout où il est possible.
Enfin, la Première Ministre a rappelé lors de sa déclaration les “six règles d’or” en ce qui concerne les comportements individuels :

• Mesures d’hygiène comme se laver les mains ou ne pas faire la bise ;

• Privilégier les activités extérieures ;

• Prendre des précautions supplémentaires quand on est en présence de personnes à risques ;

• Distance de sécurité d’application sauf entre membres d’une même famille et pour les enfants de moins de 12 ans ;

• Contacts sociaux rapprochés élargis à 10 personnes par semaine ;

• Activités de groupe avec 10 personnes maximum par semaine, enfants compris (dans un parc ou au restaurant).

Serge MATHONET
Directeur

Déconfinement, soutien pour la réouverture des infrastructures sportives – Check-list préparation des stages d’été

1/ Déconfinement, soutien pour la réouverture des infrastructures sportives

Le Ministre Jean-Luc Crucke (Ministre wallon des Infrastructures sportives) a annoncé, le 19 mai dernier, un soutien de 734 500 euros qui a pour but de permettre la reprise sécurisée des activités sportives au sein des infrastructures.
Il est important de souligner que les bénéficiaires de cette aide sont les Villes et Communes wallonnes qui auront ensuite la responsabilité de répartir et de placer le matériel subsidié par la Wallonie au sein des infrastructures sportives sur leur territoire. L’AISF ne peut donc qu’inviter les clubs à se mettre en contact avec les autorités communales pour leur faire de leurs éventuels besoins.
Les modalités pratiques d’obtention du subside pour la réouverture des infrastructures sportives sont disponibles via le bouton ci-dessous.

Formulaire pour villes et communes

https://aes-aisf.be/wp-content/uploads/2020/05/Formulaire-soutien-infras-sportives-Covid19-VF-1-1.docx

Liste AES du matériel recommandé

https://aes-aisf.be/wp-content/uploads/2020/05/20200519_NOTE_PreconisationDeconfinement_MEP_V06.pdf

Courrier du Ministre

https://aes-aisf.be/wp-content/uploads/2020/05/Soutien-réouverture_courrier-communes-27-05-2020.pdf

2/ Check-list préparation des stages d’été

Alors que se profile un très probable nouveau déconfinement pour le secteur sportif le 8 juin (CNS du 3 juin) permettant notamment d’organiser les stages d’été, nous vous proposons de découvrir une check-list des mesures qu’il conviendra certainement de prendre. L’exercice n’est pas simple puisque nous manquons encore de précisions quant aux conditions de l’organisation de ces stages. Néanmoins, le travail s’est basé sur plusieurs sources belges et étrangères et sur des connaissances de terrain au travers d’un Groupe de travail AES réunissant des gestionnaires d’infrastructures et organisateurs de stages depuis de nombreuses années.

Check-list stages

https://aes-aisf.be/wp-content/uploads/2020/05/20200528_LISTE_OrganisationStages2020_MEP_V03.pdf

Vers un grand déconfinement pour le sport ? Rappel Fonds d’aide d’urgence pour les clubs et fédérations

Vers un grand déconfinement pour le sport ? Rappel Fonds d’aide d’urgence pour les clubs et fédérations

1/ Vers un grand déconfinement pour le sport ?

Le 3 juin devrait se tenir un CNS qui annoncera une nouvelle phase de déconfinement et ce, notamment, pour le sport.
Des informations dont nous disposons, il se pourrait (nous utilisons sciemment le conditionnel) que nous nous dirigions vers de bonnes nouvelles pour le sport.
La première chose dont on peut être pratiquement certain, c’est que les stages sportifs d’été pourront se faire dès le 1er juillet sous certaines conditions de distanciation, d’hygiène, de taille des groupes (20 personnes maximum ?) et de type de sport (sans contacts et/ou avec contacts légers). Un travail en interne (AES/AISF) pour donner des outils d’aide est en cours actuellement.
Il se pourrait également que les infrastructures intérieures (halls omnisports) puissent réouvrir dès le 8 juin mais bien entendu ici aussi avec des règles de distanciation, d’hygiène, de nombre de sportifs par m² (30 m² par personne ?) et uniquement pour certaines disciplines (sans contacts et/ou avec contacts légers). L’AES travaille à des check-list/recommandations pour aider les gestionnaires de ces infrastructures.
Quant aux piscines dont le fermeture est toujours de stricte application, il est difficile de se prononcer sur une date. Certains pays européens ont d’ores et déjà permis des réouvertures avec un nombre de baigneurs limités par m² de plan d’eau (comme par exemple 7 m² en Italie ou les envisagent comme par exemple en France (voir ici : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/reservation-d-un-creneau-horaire-lavage-des-mains-les-nouvelles-regles-pour-la-reouverture-des-piscines_3982797.html). Il conviendra, bien sûr, de tenir compte de l’aspect financier de ces réouvertures qui nécessiteront des renforts en personnel et en matériel alors que le nombre d’entrées sera limité et que, de surcroit, les bassins de natation ont connus depuis la mi-mars des pertes importantes. L’AES prépare également des documents pour aider les gestionnaires à ces futures réouvertures.
Dans nos prises d’informations sur ce qui se fait à l’étranger, nous vous conseillons également la lecture du « Guide des sports à reprise différée (sports de combat, de salle, collectifs) : pratiques alternatives » édité par le Ministère des sports français via le lien suivant : http://www.sports.gouv.fr/IMG/pdf/sportsguidepratiquesalternatives.pdf

2/ Rappel Fonds d’aide d’urgence pour les clubs et fédérations

Nous vous l’avons annoncé la semaine dernière, la Ministre des Sports, Valérie Glatigny, a annoncé les modalités d’accès au Fonds d’aides d’urgence pour le sport. Les dossiers devront être rentrés entre le 15 et le 19 juin mais nous vous engageons à déjà les préparer pour ne pas être pris de court. Pour ce faire, un Vademecum a été réalisé par l’Adeps et l’AISF et un formulaire qui reprend les items qui seront mis sur la Plateforme SUBside dès le 15 juin est également disponible. Consultez-les ici : https://aisf.be/fonds-durgence-de-4-millions-deuros-pour-le-sport/
N’hésitez pas à envoyer vos éventuelles questions à projets@aisf.be

Décès de M. Pol Fiasse père de Xavier Fiasse

Décès de M. Pol Fiasse père de Xavier Fiasse

Nous apprenons le décès de M. Pol Fiasse père de Xavier Fiasse.
La FJPWB présente à Xavier et sa famille ses plus sincères condoléances.

Pour le comité

Léo Bauters

Président de la FJPWB

Assurance balle pelote

Assurance balle pelote

Bonjour à tous,

Tous les cercles sont assurés pour toutes les activités .

Bien à vous,

Jean-Marie Dupont.

Trésorier Général.

Reprise des entrainements collectifs le 18 mai 2020

Communication du 17 mai 2020

La FJPWB tient à rappeler que le plan de déconfinement par phases pour chaque sport n’a pas encore été communiqué par le CNS. La fédération s’inscrira dans le respect de ce plan afin de proposer des luttes à l’été. Elle réfléchit à différentes possibilités qui seront déterminées en fonction de l’évolution. La FJPWB veillera particulièrement à ce que ces conditions soient organisables et intéressantes pour les joueurs, cercles, arbitres et spectateurs.
La fédération est très fière et heureuse de constater, via les divers retours qui lui sont parvenus, que la reprise des entrainements à 2, 3 et 4 joueurs s’est bien déroulée partout et ceci, dans le respect strict des normes édictées. Elle se réjouit du grand engouement que la balle pelote suscite encore et toujours. A partir du 18 mai, les entrainements collectifs, pour maximum 20 personnes, pourront être organisés dans le strict respect des normes édictées ci-après.
Prenez beaucoup de plaisir à cette pratique en cette période difficile que nous traversons tous.

REPRISE DES ENTRAÎNEMENTS DE BALLE PELOTE DES LE 18 MAI 2020

La reprise des entraînements sans contact et à l’air libre dans les cercles est autorisée à partir du 18 mai aux conditions suivantes :

– Seuls les entraînements réguliers à l’air libre avec distanciation sociale, c’est-à-dire sans matchs sportifs impliquant des contacts interpersonnels ;

– Un entraîneur, au minimum, doit être présent à tous les entraînements d’équipes de jeunes. Le port du masque de protection lui est recommandé; Pour les entrainements entre adultes, un des joueurs participant à l’entrainement (sans masque) peut être désigné superviseur

– Un maximum de 20 personnes (joueurs et entraineurs) par séance d’entraînement en groupe ;

– La décision de réouverture appartient au cercle et ne peut être prise que lorsque le cercle a fait tous les préparatifs nécessaires pour permettre une réouverture en toute sécurité ;

– Les douches, les vestiaires, les cantines/cuisines restent fermés ;

Préambule à l’activité :

• Seuls les joueurs et les membres du staff ne présentant pas de troubles respiratoires (toux, rhume, mal de gorge et/ou fièvre) ou d’autres symptômes de maladie (douleurs thoraciques, fatigue, essoufflement, diarrhée, disparition du goût et de l’odeur) se présenteront à l’entrainement.

• En cas de doute, vous ne venez pas à l’entrainement.

• Vous devez confirmer votre présence au préalable auprès du responsable/de l’entraineur

Trajet aller-retour à l’entrainement

• Le covoiturage est déconseillé. S’il a lieu, le port du masque est obligatoire durant le trajet.

• Les transports publics sont autorisés, à condition de porter un masque de protection qui couvre le nez et la bouche.

• Vous arriverez juste avant le début de la séance d’entrainement et vous repartirez directement à l’issue de celle-ci.

• Vous arriverez en portant l’équipement d’entrainement et vous repartirez aussi en portant le même équipement. Vous ne serez pas en mesure de vous changer sur place.

Arrivée au club :

• Il est demandé de se désinfecter les mains directement à l’arrivée. Un gel désinfectant pour les mains ou un moyen de se laver les mains sera mis à disposition par le cercle.

• Les parents qui souhaitent assister à l’entrainement doivent respecter la distanciation sociale et se tenir éloignés de la zone d’entrainement.

• Les vestiaires restent fermés, sauf l’accès aux éviers avec savon le cas échéant ;

• Il sera néanmoins possible d’aller aux toilettes. Vous pourrez également vous y laver les mains et les
désinfecter après y être allé. Les toilettes seront nettoyées à fond avec du détergent (minimum 70%
d’alcool) après chaque séance d’entrainement.

• Vous apporterez votre propre eau ou une boisson sportive personnalisée.

• Ces activités sont autorisées uniquement le temps nécessaire de les exercer. Après l’exercice de
ces activités, le retour à son domicile est obligatoire.

• En matière de déplacement, même si les déplacements liés à la pratique sportive sont désormais considérés comme nécessaires, il est toujours recommandé de prendre l’itinéraire le plus direct entre son domicile et le lieu de son activité sportive. Le bon sens préconise de ne pas multiplier
les kilomètres et de rester dans les environs proches de son domicile.

Entrainements :

• Les entrainements se déroulent en plein air.

• À tout moment, une distance d’au moins 1,5m sera respectée entre les joueurs respectifs, entre le staff des entraineurs respectifs et entre les joueurs et le staff. Pendant les séances physiques, lors d’efforts plus conséquents, cette distance doit être portée à 5 mètres ;

• Le matériel doit être fourni individuellement par joueur (gant) et désinfecté par le joueur lui-même
avant et après. Tout le monde utilise son propre essuie.

• En cas de matériel commun (balles), celui-ci doit être désinfecté à l’issue de chaque séance (ou le
matériel peut être mis en quarantaine 2 à 3 jours).
Le cercle désignera une personne responsable de cette tâche.
Si les balles d’entrainement sont apportées par les joueurs, elles seront identifiées par une marque
reconnaissable. Chaque joueur reprendra ses balles à l’issue de l’entrainement et les désinfectera.

• Durant l’entrainement, un masque de protection n’est pas nécessaire si la séance se fait en plein air si la distance de 1,5m est respectée.

• Si un joueur utilise un gant en latex pour ramasser les balles, il le jettera à la poubelle à l’issue de la
séance ;

• Personne ne sera assis ou couché sur le terrain.

• Vous ne vous moucherez pas sur le terrain. Dans ce cas, vous vous éloignez et utiliserez un mouchoir
en papier.

• Ne crachez pas.

Staff :

• Le matériel d’entrainement est toujours désinfecté après l’entrainement.

• En cas de matériel partagé, celui-ci est utilisé au minimum.

• Le staff se déplace le moins possible entre les joueurs.

Facilités :

• Les facilités restent fermées à l’exception des sanitaires.

• Un gel désinfectant pour les mains doit être prévu dans chaque espace.

• Faites en sortes que les portes restent ouvertes au maximum.

• Touchez le moins de poignées de portes possible.

• Si nécessaire, un passage à sens unique sera prévu dans les couloirs, afin de pouvoir garantir la
distanciation sociale.

Code de conduite pour tous les participants (joueurs, parents, collaborateurs du cercle et
membres du staff) :

• Ne plus se donner la main ni se faire la bise pour se saluer.

• Vous toussez ou éternuez dans le creux de votre coude.

• Ne pas cracher.

• Ne pas tousser en direction d’une autre personne.

• Pas d’accolade.

• Pas de contact.

• Pas de tapes dans les mains.

• Pas de selfies sans respect des distances;

• Pas d’échange de matériel personnel.

La fédération compte une nouvelle fois sur le sens des responsabilités des acteurs du sport et d’une
gestion de terrain basée sur le bon sens citoyen afin de préserver l’ensemble des efforts, des sacrifices
consentis et du travail fourni par l’ensemble de la population depuis le 13 mars afin d’éviter la
propagation du virus et d’en soigner les effets.

Au nom du Conseil d’administration,
Le secrétaire FF,
O. CARLY

communication 17 mai 2020

AISF – Newsletter – Arrêté ministériel de ce vendredi 15 mai, Responsabilité des associations

1/ Arrêté ministériel de ce vendredi 15 mai : peu ou pas de réponse quant à vos questions sur la reprise des activités sportives du lundi 18 mai

À l’heure d’écrire ces lignes, nous ne disposons pas, malgré l’arrêté ministériel (Ministre de la Sécurité et de l’Intérieur) de ce vendredi 15 mai, de précisions nous permettant de répondre à vos questions sur les conditions de déconfinement annoncées ce mercredi 13 mai par le CNS.
En effet, voici ce que nous avons relevé pour le sport dans cet arrêté, mais que finalement nous connaissions déjà :
Les promenades et les activités physiques en plein air n’impliquant pas de contacts physiques, seuls ou en compagnie de personnes vivant sous le même toit et/ou en compagnie de maximum deux autres personnes qui doivent toujours être les mêmes, moyennant le respect d’une distance de 1,5 mètre entre chaque personne ;
Des entraînements et leçons sportifs réguliers à l’air libre n’impliquant pas de contacts physiques, dans un contexte organisé, notamment par un club ou une association, en groupe de maximum 20 personnes, toujours en présence d’un entraîneur ou d’un superviseur majeur, et moyennant le respect d’une distance de 1,5 mètre entre chaque personne ;
Les sorties à cheval, et ce uniquement en vue du bien-être de l’animal et avec un maximum de trois cavaliers.
Les établissements sportifs (en ce compris les centres de fitness) restent fermés, mais peuvent ouvrir les infrastructures nécessaires à l’exercice des activités physiques à l’air libre n’impliquant pas de contacts physiques, à l’exclusion des vestiaires, douches et cafétérias.
Les compétitions de sport amateur et professionnel sont annulées jusqu’au 31 juillet 2020 inclus
Les manifestations à caractère culturel, social, festif, folklorique, sportif, touristique et récréatif sont interdites jusqu’au 30 juin 2020 inclus.
Les fédérations sportives, les clubs et les gestionnaires d’infrastructures sportives sont donc dans un certain désarroi puisque nous n’avons pas de réponse à ces nombreuses questions :
Est-ce que seuls les clubs membres de fédérations sportives reconnues pourront reprendre ?
Les activités devront-elles avoir lieu dans une infrastructure sportive outdoor et donc pas dans les parcs, jardins, parkings ou dans d’autres espaces publics… ?
Quelle distance physique faudra-t-il veiller à faire respecter (5 mètres comme conseillé par les experts) ?
S’agit-il uniquement des sports qui se pratiquaient déjà en extérieur (football, hockey, athlétisme…) ?

Des recommandations plus précises devraient nous parvenir ce WE via la FAQ que la Ministre des Sports et l’ADEPS éditeront et que nous relayerons bien entendu.

Restez donc attentifs !

Arrêté ministériel du 15 mai

2/ La responsabilité de mon association peut-elle être engagée si une personne qui pratique l’activité sportive contracte le COVID-19 ?

Depuis l’annonce suite au Conseil National de Sécurité (CNS) de ce mercredi 13 mai 2020 quant à la possibilité de reprendre une activité sportive extérieure, moyennant les conditions que nous avons préalablement exposées, plusieurs d’entre vous se posent la question concernant la responsabilité de l’association, de l’organisateur ou du gestionnaire.
Bien entendu, il convient d’être attentif à bien respecter les mesures de distanciation physique, les mesures générales de sécurité ainsi que celles qui pourraient être édictées par les autorités voire les fédérations et, éventuellement, par le gestionnaire de l’infrastructure sportive.

En matière de responsabilité, il est judicieux d’adopter un comportement proactif et de bon père de famille. Pour ce faire, nous ne pouvons que vous encourager de prévoir une fiche, des panneaux, des affiches à destination des parents/des membres qui reprennent l’ensemble des règles sanitaires, les démarches mises en place, les mesures prises si une personne est contaminée, les mesures d’écartement d’un moniteur … Bref une bonne communication sur la manière de fonctionner et sur le déroulement de l’activité sportive.

En cas de contamination d’un enfant/d’un membre, il nous semble difficile de pouvoir démontrer comment ce dernier a été contaminé. En effet, ce n’est pas parce qu’une personne participe à une activité sportive que toutes les autres possibilités de contamination disparaissent. La personne, après l’activité, peut très bien être allée dans un magasin et avoir été contaminée dans ce dernier, un proche peut également avoir amené le virus dans le foyer … Par contre, il n’est pas exclu que des contrôles soient opérés afin de vérifier si l’organisateur de l’activité respecte bien les mesures sanitaires. Si celles-ci ne sont pas respectées scrupuleusement, il se peut que sa responsabilité soit soulevée pour un défaut de prévoyance par exemple ou qu’un procès-verbal soit dressé par les autorités.
Par ailleurs, le principe de responsabilité repose sur 3 éléments essentiels ; les notions de faute, de dommage et de lien de causalité entre ces deux premiers. Dès lors, il apparait très compliqué de pouvoir démontrer que c’est lors de la pratique sportive que le pratiquant a contracté le virus.
Nous attirons également votre attention sur un point important. Si la crise sanitaire est bien présente, c’est en toute connaissance de cause que les parents pour leurs enfants et les membres vont prendre part ou laisser prendre part aux activités et donc se soumettre au risque ou soumettre leurs enfants au risque. Il y a donc, ici aussi, une acceptation tacite du risque puisque la crise sanitaire et la présence du virus sont connues de tous. Une personne ne pourrait pas faire valoir le fait qu’elle n’était pas au courant de la situation.
Enfin, nous vous rappelons que les notions de responsabilité sont, en cas d’action, toujours laissées à l’appréciation du juge.
Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à consulter nos conseillers juridiques.

Serge MATHONET
Directeur

AISF – Newsletter – COVID19 – Point sur la situation

Point sur la situation

Ce mardi 12 mai, notre newsletter ne vous procurera pas son habituel lot d’informations. En effet, si la Commission « Sport » du Parlement de la Fédération Wallonie/Bruxelles se réunissait aujourd’hui, nous ne disposons pas de son compte-rendu car toujours en cours à l’heure d’écrire ces lignes. Une série de questions parlementaires y étaient à l’ordre du jour traitant de la fin du travail associatif, des aides au mouvement sportif ou encore du déconfinement des activités sportives.

Par ailleurs, nous attendons, comme vous toutes et tous, la conférence de presse du Conseil national de sécurité qui devrait se réunir demain et nous apportera sans doute encore quelques avancées dans le déconfinement des activités physiques et sportives (les plans des fédérations ayant été soumis aux experts du GEES) qu’il conviendra sans doute de préciser et de mettre en pratique pour probablement le 18 juin.

Enfin, sachez que l’AISF et l’AES suivent également les mesures prises à l’étranger pour le secteur sportif. A cet égard, nous vous faisons parvenir un lien pour accéder aux guides qui ont été émis par nos voisins français. Il convient, bien entendu, de lire ces guides avec les précautions nécessaires car il s’agit uniquement de recommandations mais aussi qu’elles sont spécifiques au phasage du déconfinement en France qui n’est pas le même que chez nous.
http://sports.gouv.fr/accueil-du-site/actualites/article/des-guides-pratiques-post-confinement-lies-a-la-reprise-des-activites-physiques

Serge MATHONET
Directeur